• Votre activité ralentit, vous pouvez mettre votre société en sommeil!

    interrupteur-sensoriel-legrand.jpeg

     

    La mise en sommeil correspond à la cessation temporaire de l'activité d'une entreprise qui ne procède pas à sa radiation.
    Couramment, on utilise le terme de "mise en sommeil" pour les sociétés et de "cessation temporaire d'activité" pour les entreprises individuelles.

    Sa durée est limitée à :
    - 2 ans pour une société,
    - 1 an renouvelable une fois pour les entreprises individuelles exerçant une activité commerciale,
    - et 1 an maximum pour les entreprises individuelles exerçant une activité artisanale.
    Au-delà, l'entreprise risque une radiation d'office.

    Cette procédure peut être intéressante si vous partez vivre à l'étranger pour une période donnée. Ou si vouis souhaitez prendre l'équivalent d'un congé sans solde comme quand vous étiez salarié.

    Dans notre activité, si votre CA ralentit (si vous êtes malade ou si vous êtes en congé maternité) ce peut être une excellente solution. Ou même si vous souhiatez reprendre une activité salariée temporairement sans clôturer votre société.

    Lisez cet article de l'APCE pour connaître toutes les modalités.

     

     

  • Vous travaillez avec votre conjoint? Quel est son statut?

    Adam Eve.jpg

    Lorsque deux conjoints décident de créer ensemble une entreprise, se pose tout naturellement le problème de leur statut.
    La phase "projet personnel" prend alors une importance particulière, car, pour trouver le bon montage, il convient tout d'abord de déterminer qui est le véritable "porteur de projet".

    Le conjoint (ou partenaire pacsé) participant de manière régulière à une activité professionnelle doit être déclaré sous l'un des statuts suivants :
    - conjoint associé,
    - conjoint salarié,
    - conjoint collaborateur.

    Il est donc très important de bien réfléchir aux avantages et inconvénients de chaque statut.

    Précision : les informations présentées dans ce document de l'APCE concernent également les personnes liées par un pacs au chef d'entreprise.

     

    Pensez que le choix du statut aura des répercussions sur l'avenir de la société, notamment en cas de séparation, décès ou licenciement.
    Ne prenez pas cette étape à la légère et consultez un fiscaliste pour faire le bon choix dès de départ.

    Les membres de la Fédération des Coachs Déco bénéficient de consultations privilégiées pour régler ces problèmes juridiques.  

  • Les classiques du design

    Vous connaissez et reconnaissez ces classiques du design, mais savez-vous les attribuer au bon designer et vous souvenez-vous de l'année de création?

    La chaise fourmi est-elle d'Arne Jacobsen ou de Charles Eames?

     

    Laissez-vous porter dans le monde intemporel de ces créations!

     

  • Que faire quand votre client ne vous paie pas?

     

    bree van de kamp.jpg

    Le retard de paiement des factures par les clients peut être à l'origine de difficultés de trésorerie. C'est pourquoi, le chef d'entreprise doit rester vigilant en effectuant régulièrement un suivi de ses comptes clients.
    De plus, les chances de paiement se réduisent avec le temps, il est recommandé d'agir rapidement le cas échéant.

    Le montant de la dette, l'importance du client, la fréquence des relations commerciales avec celui-ci seront autant d'éléments à prendre en compte pour adapter la forme et le contenu des actions à mettre en oeuvre pour le recouvrement des créances impayées afin de garantir la poursuite de bonnes relations commerciales avec les clients retardataires.

    Les actions en recouvrement les plus courantes sont présentées dans ce document de l'APCE.

     Dans la plupart des cas, une relance par lettre simple suffit.
    Sinon, un courrier avec accusé de réception valant mise en demeure est l'étape suivante.
    Si le client fait encore la sourde oreille, vous avez des recours juridiques clairement détaillés sur le site de l'APCE.

    Avec les particuliers, ces procédures restent très rares, mais elles peuvent être utiles si vous travaillez pour une entreprise qui a des difficultés de trésorerie. 

    Quoi qu'il en soit, prenez conseil auprès d'un avocat spécialisé si vous devez entamer une procédure judiciaire.