Créateur d'entreprise: Le NACRE remis en question?

 

business plan.jpg

Le Nacre (nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise) a fait ses preuves mais tous les ans, son enveloppe budgétaire est revu à la baisse. De quoi se poser des questions quant à sa pérennité.

L’info est passée quasi inaperçue en cette période estivale mais juste avant l’été, le Conseil d'Etat a annulé la circulaire administrative du 04/12/2008 ayant mis en place le dispositif Nacre. Heureusement, cette décision purement « administrative » ne remet pas en cause l'existence du dispositif (il aurait dû être, à l'époque, créé par voie réglementaire et non par simple circulaire), mais elle a causé quelques sueurs froides. D’autant que le Nacre est depuis quelques mois dans la ligne de mire des politiques. Depuis sa création en 2009, cette aide destinée aux créateurs et repreneurs demandeurs d’emplois n’a cessé de voir son enveloppe budgétaire diminuer. En 2011, elle a ainsi été réduite de plus de 30 % par rapport à 2010, limitant le nombre de bénéficiaires à 20 000, contre 30 000 en 2010.

 

 

Réponse en fin d’année


Le dispositif, qui consiste en un prêt à 0 % d’un montant moyen de 5 000 euros et en un accompagnement avant et après la création, a été créé à l’origine pour succéder à l’avance remboursable Eden et aux chéquiers-conseil, dont le fonctionnement était devenu chaotique. Il a rencontré un vif succès auprès des créateurs demandeurs d’emploi et fait l’unanimité auprès des organismes labellisés (CCI, Réseau Entreprendre, Adie, Boutique de gestion, France Initiative...) qui le distribue. Néanmoins, son avenir est en jeu, car lancé à titre expérimental pour une durée de trois ans, sa période de test se termine en décembre 2012.

 

Pour en savoir plus sur cette aide : lisez l'article des Echos

 

(c) Les Echos - Valérie Froger

Les commentaires sont fermés.